L’arrière-goût du fader

Everything all right? Authorities are increasingly undertaking investigations in regard of food fraud. Photo by Dan Gold on Unsplash

Entre 2016 et 2019, un total de 861 notifications ont été soumises via le système européen de notification des contrefaçons alimentaires, soit une augmentation de 85 % du nombre de cas signalés par rapport à l’année de référence 2016.

La Commission européenne a publié le rapport annuel 2019 du réseau européen de lutte contre la fraude alimentaire et du système d’assistance mutuelle et de lutte contre la fraude alimentaire (CAA-AA et CAA-FF). Le rapport présente des exemples de cas coordonnés par l’UE ainsi que des statistiques sur les cas suspectés de fraude alimentaire par le biais du système d’assistance et de coopération administratives (le système CAA-FF).

Le nombre de demandes d’assistance mutuelle en cas de suspicion de fraude alimentaire est passé de 234 en 2018 à 292 en 2019, et l’augmentation constante du nombre de demandes d’assistance mutuelle dans le cadre du réseau de lutte contre la fraude alimentaire confirme que la coopération entre les États membres en Europe s’est intensifiée au fil des ans. De nombreuses enquêtes ont été menées à bien, avec des arrestations et des saisies de marchandises interdites sur le marché de l’UE.

Le réseau européen de lutte contre la fraude alimentaire participe également à l’opération OPSON – une initiative conjointe d’Europol et d’Interpol, qui vise le commerce de denrées alimentaires et de boissons contrefaites et non conformes aux normes et est coordonnée par la Coalition pour la lutte contre la criminalité liée à la propriété intellectuelle, coordonnée par Europol, et Interpol.

Sur la base de l’analyse des données et de ses propres lignes d’enquête sur la fraude, la Commission a introduit 70 demandes dans le système en 2019 et a invité différents pays à enquêter et à assurer le suivi des demandes. La Commission a également continué à coordonner les mesures contre les pratiques illégales, notamment en ce qui concerne les sous-produits animaux, le thon et l’anguille européenne.

Source: EU