En Suisse, 80 % du tabac à chicha consommé serait illicite

Swiss border sign

Dans un précédent article, l’Eurobsit évoquait déjà la prolifération du tabac à narguilé clandestin sur les marchés européens. En août dernier, Bernard Gasq, président de la chambre syndicale des buralistes d’Ile-de-France déclarait : « Il faut savoir que 95 % du tabac à narguilé consommé en France est acheté en dehors du réseau officiel des débitants de tabac ».

Le phénomène semble faire tâche d’huile, puisque ce sont désormais les autorités helvètes qui tirent le signal d’alarme. « Nous pensons qu’environ 80% du tabac à narguilé consommé en Suisse n’a pas été importé de manière légale », déclarait cette semaine le vice-directeur de l’Administration fédérale des Douanes suisses. Pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène, il suffit de d’observer les importantes saisies réalisées par les douanes helvètes depuis le début de l’année 2019 : en début d’année, elles ont ainsi mené 14 perquisitions en Suisse alémanique, qui ont abouti à la saisie de 850 kilos de tabac à chicha de contrebande.

Le journal helvète révèle également que le trafic serait organisé aussi bien par des particuliers, que par les professionnels exploitant les bars à chicha dans toute la Confédération. Selon une source anonyme « la plupart de ces établissements ont dans leurs étalages des boîtes à tabac, achetées légalement, qu’ils remplissent avec du produit de contrebande. » Avant de poursuivre « je connais des gens qui sont passés du trafic de drogue au trafic de tabac à chicha. C’est moins dangereux et ça rapporte plus gros. »

Si la faible pénalisation de ce trafic explique en partie le dynamisme de ce marché parallèle, l’évolution de la situation pourrait également découler de l’évolution de la fiscalité de ces dernières années. En mai 2015, la Suisse décidait d’instaurer un impôt sur le tabac à narguilé de 38 francs (environ 33,35€) par kilo et taxait à hauteur de 25 % la vente au détail, contre 12 % auparavant. En conséquence, les importations de tabac légal ont chuté drastiquement entre 2015 et 2018, passant de 860 tonnes à 50 tonnes.

Be the first to comment on "En Suisse, 80 % du tabac à chicha consommé serait illicite"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*